8.321.776€ pour les voiries : voici les 25 nouvelles rues bientôt rénovées

12 octobre 2021

Des nouvelles routes, des trottoirs rénovés, des aménagements de cours d’école : voilà ce que permettra de concrétiser l’important marché stock que le Collège communal de ce mardi a attribué, sous l’impulsion de l’Echevin des Travaux Eric Goffart. Cette enveloppe de plus de 8 millions d’euros permettra de rénover une centaine de rues aux quatre coins de l’entité. Vingt-cinq nouvelles voiries viennent d’être sélectionnées : leur rénovation commencera cet automne et se poursuivra en 2022. Elles reflètent la concrétisation de cinq axes prioritaires.
L’ambitieuse politique de rénovation des infrastructures routières se concrétise à travers des montants encore jamais atteints dans le cadre d’une attribution de marché. « C’est en effet la première fois qu’un marché stock de travaux de voirie s’élève à un tel montant, soit 8.321.776€ ! », explique l’Echevin des Travaux Eric Goffart. 
Pour rappel, un montant total de près de 100 millions d’euros a été réservé à la rénovation et sécurisation du réseau routier pour l’ensemble de la législature dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement.
Le présent marché se décline en deux lots : un premier lot est consacré au remplacement et à la sécurisation des voiries et des trottoirs (7.776.606€), un second lot porte sur le remplacement et l’aménagement des cours d’école (545.170€).
Des critères objectifs
Une fois encore, afin d’objectiver les opérations, une liste de critères a permis de déterminer une nouvelle sélection de 25 rues prioritaires. Ces critères portent sur le niveau de dégradation du revêtement, la présence d’école, les besoins en termes de mobilité et de sécurité routière ou encore le nombre de réclamations enregistrées par le service assurances de la Ville.
La présente liste de 25 rues reprend les voiries minutieusement sélectionnées dans le cadre du Plan Routes Pluriannuel validé en mars dernier et reprenant une liste évolutive de 275 rues. « La rénovation des voiries fait l’objet d’un niveau de concertation et d’anticipation tout à fait inédit », précise l’Echevin des Travaux.

Communication renforcée pour les indépendants
Pour chacun de ces 25 futurs chantiers, une attention particulière sera apportée à l’information donnée aux indépendants. Mis en place cet hiver, le « call center des chantiers » a permis de contacter 150 indépendants. Conformément au projet de ville, cette communication renforcée auprès des commerçants et des professions libérales permet de fournir toutes les informations utiles en amont de chaque chantier de rénovation de voirie.
La liste des 25 nouvelles rues reflète 5 axes prioritaires en termes de réfection de voirie :
Des axes stratégiques en termes de mobilité et de sécurité routière
Plusieurs voiries parmi la liste des 25 rues constituent des axes stratégiques en termes de mobilité et de sécurité routière.
Comme l’avenue de l’Europe qui, avec ses 800 mètres de long, permet d’accéder au rond-point dit de Couillet (vers le R3 et la N5). Ces travaux permettront de rénover le carrefour formé avec la rue des Haies. A l’instar de la rue Jean-Baptiste Cuiné -qui constitue un axe d’entrée dans Goutroux- la rue Léopold Jacqmain à Jumet ou encore la rue Vandervelde, l’avenue de l’Europe est empruntée par les bus du TEC.
A cheval entre Lodelinsart et Jumet, la rue Vandervelde représente un axe très important car elle permet notamment de rejoindre la N569 (route du Centre).
Priorité absolue en termes de sécurité routière, la rue des Dochards à Marchienne Docherie bénéficiera d’une rénovation et d’aménagements de sécurité routière. Ce dernier aspect est actuellement à l’étude par la CTM. La présence de l’école communale de Marchienne Docherie ainsi que le passage des bus constituent des points d’attention supplémentaires.
A Ransart, après la rénovation en profondeur des rues Appaumée et du Vigneron, le marché stock permettra de remettre à neuf la rue de la Station, entre le Carrefour formé avec la rue Appaumée et la rue de Gominroux. Axe très important, la rue de la Station abrite également de nombreux commerces dont le bien connu magasin Le Gai savoir.
Dans le prolongement du chemin de la Cayode, la rue de l’Armistice à Roux est empruntée notamment pour se rendre à l’école de la Bassée toute proche.
Axe d’entrée de Marchienne vers Roux, la rue Chauw à Roc s’étend sur plus d’1 kilomètre. Très longue, elle longe la centrale d’Amercoeur (Electrabel).
La rue Margot de Hainaut à Gilly constitue un autre itinéraire très important puisqu’il permet de rejoindre notamment le Crématorium.
Dans le prolongement de la rue Franklin Roosevelt, la rue Camille Auquit permet de rejoindre le centre de Gosselies et notamment la N582 (rue de Namur).
Citons encore la rue Spinois, bien connue et fortement empruntée puisqu’elle se situe à l’arrière du stade du Sporting et de la tour de police.
Des routes fortement dégradées
De nombreuses rues de l’entité présentent des nids-de-poule tellement nombreux ou profonds que seule une rénovation complète peut être envisagée. On pense notamment à l’avenue de l’Europe, à la rue de Villers et à l’avenue Solvay à Couillet, à la rue Chauw à Roc à Roux ou encore à la rue des Combattants à Monceau-sur-Sambre.
Voirie permettant d’accéder au marché hebdomadaire de la place Albert 1er à Montignies-sur-Sambre, la rue des Tonneliers -tout comme sa voisine la rue des Preys- ont été priorisées en raison également de leur état de dégradation très important.
Citons encore parmi les rues fortement dégradées, les rues Pierre Hans et Yvonne Vieslet à Monceau-sur-Sambre.
Des rues délaissées depuis 40 ans
D’une longueur de 710 mètres, la rue Spinois à Charleroi n’a plus bénéficié de travaux depuis… 40 ans, tout comme la rue des Combattants à Monceau-sur-Sambre ou encore la rue du Cimetière à Montignies-sur-Sambre ! A la rue Ernest Solvay et à l’avenue de l’Europe à Couillet, la dernière rénovation remonte respectivement à 1987 et 1985.

Des voiries qui nécessitent des investissements importants
En raison de l’état de dégradation de leur revêtement et de l’importance de leur surface, certaines voiries nécessitent des montants conséquents comme la rue Margot de Hainaut à Gilly (795 mères) dont les travaux sont estimés à 422.600 euros. On peut citer également la rue des Pêchers à Goutroux (650 mètres) dont le chantier est évalué à 208.950 euros ou encore la rue Vandervelde à Lodelinsart pour laquelle près de 145.000 euros seront investis. Cette dernière figure parmi les rues ayant fait l’objet de réclamations auprès du service assurances de la Ville.
Des chaînons manquants dans les quartiers
La politique volontariste en matière de rénovations routières, initiée en 2013, a déjà permis de réfectionner 422 voiries ! Des quartiers quasiment entiers sont à présent rénovés. Mais dans de nombreux cas, il reste encore certains « chainons manquants » dont la rénovation permettrait une réhabilitation complète du quartier.
A ce titre, la rénovation de la rue Léopold Jacqmain à Jumet constitue un chainon manquant dans la rénovation de l’ensemble des rues situées autour du rond-point du Mamelouk. Il s’agit du dernier tronçon non rénové permettant de rejoindre l’ancienne commune de Marchienne Docherie à Gosselies ; les rues de Marchienne, Dewiest, Wauters, Bauwens, Dubois et Jaumet ayant en effet été rénovées.
La rénovation du Pont d’Arcole (partie comprise entre la rue du Rond-Point et la rue Margot de Hainaut) et de la rue Margot de Hainaut à Gilly permet de compléter les travaux déjà réalisés dans ce quartier dans la rue du Rond-Point et dans une partie de la rue Margot de Hainaut.
La rue de Villers à Couillet sera rénovée dans sa partie comprise entre la chaussée de Gilly et la rue du Charbonnage. La première partie de la rue de Villers a été rénovée sous l’ancienne législature, tout comme la rue Longue.

1 Rue Spinois Charleroi
2 Rue de Villers Couillet
3 Rue du Vieux Cimetière / Saint Marceau Couillet
4 Avenue Ernest Solvay Couillet
5 Avenue Europe Couillet
6 Rue du Pont d’Arcole Gilly
7 Rue Margot de Hainaut Gilly
8 Rue Camille Auquit Gosselies
9 Rue Jean-Baptiste Cuiné Goutroux
10 Rue des Pêchers Goutroux
11 Rue Léopold Jacqmain Jumet
12 Rue Vandervelde Lodelinsart
13 Rue des Dochards Marchienne-au-Pont
14 Rue Julien Dulait Marcinelle
15 Rue Louis Empain Marcinelle
16 Rue des Combattants Monceau-sur-Sambre
17 Rue Pierre Hans Monceau-sur-Sambre
18 Rue Yvonne Vieslet Monceau-sur-Sambre
19 Rue de la Ronche Mont-sur-Marchienne
20 Rue du Cimetière Montignies-sur-Sambre
21 Rue des Tonneliers Montignies-sur-Sambre
22 Rue de la Station Ransart
23 Avenue Village des Rivières Roux
24 Rue de l’Armistice Roux
25 Rue Chauw à Roc Roux

Ces articles peuvent vous intéresser

Rénovation de la rue Chèvrefeuille à Marcinelle

La rue Chèvrefeuille à Marcinelle s’offre un lifting sur toute sa longueur, soit sur 460 mètres, de la rue de la Petite Chenevière à l’avenue de la Cité Parc. Cet axe stratégique de Marcinelle permet de rejoindre notamment le Bois du Cazier et les terrils avoisinants,...

Rénovation du Faubourg de Charleroi à Gosselies

Le chantier de réfection du Faubourg de Charleroi à Gosselies commence le 19 mai prochain. Objectifs : sécuriser les abords du Collège Saint-Michel fréquenté par près de 1300 élèves et enseignants, fluidifier le trafic et augmenter le nombre de place de...

Une question ? Contactez-moi !