L’Université de Wallifornie – Pour en finir avec la nostalgie de l’implantation manquée de l’UCL à Charleroi dans les années 70
inauguration du campus universitaire à Charleroi - Bâtiment Zénobe Gramme
Temps de lecture : 3 minutes

Le 8 septembre dernier, était un grand jour pour Charleroi. La grande foule s’était rassemblée devant le bâtiment Gramme complètement rénové, pour inaugurer le nouveau campus étudiant.

Un moment unique qui rassemblait les habitants de Charleroi autour de grands acteurs de l’enseignement universitaire et supérieur, à la manœuvre dans ce projet : l’ULB, l’UMons, l’Université ouverte, la Province de Hainaut. 

D’autres partenaires de premier plan étaient également présents pour célébrer la véritable institutionnalisation de l’enseignement universitaire à Charleroi : l’UCLouvain et la Haute Ecole Louvain en Hainaut, en particulier. 

Ces deux institutions majeures ne sont pas en reste. Elles viennent d’obtenir 21 millions dans le cadre de la programmation Feder 2021-2027 pour acheter, aménager et équiper deux blocs du site Notre-Dame du Grand Hôpital de Charleroi (10 000 m²) de manière à le dédier à l’enseignement, à la recherche et aux services à la société.

De part et d’autre du Marsupilami (qui va d’ailleurs devoir bientôt s’éclipser, et trouver un autre nid, ailleurs en centre-ville), on assiste à la la concrétisation de plusieurs dizaines d’années de travail des acteurs académiques et politiques locaux qui ont résolument souhaité s’unir pour corriger cette erreur historique et cette situation pratiquement unique en Europe : l’absence d’université dans une ville de 200.000 habitants.

On a assez glosé sur le passé. Sur les occasions manquées. Sur ce que les anciens auraient dû faire pour que Charleroi soit mieux dotée. Sur les querelles philosophiques et sur le rôle qu’auraient joué les obédiences de toutes natures, dans les coulisses du pouvoir des temps anciens.

Encore aujourd’hui, on entend des réminiscences de ces discussions, et on essuie encore les larmes de ceux qui pleurent sur le lait répandu. 

Encore aujourd’hui on entend dans le débat public carolo qu’on a vraiment loupé le coche, après le Walen Buiten. Que c’est à Charleroi qu’aurait dû s’établir l’UCL, et pas à Louvain-la-Neuve.

Entendre et lire ces commentaires me sidère, en cette rentrée 2023-2024.

Je suis passionné d’histoire. Mais s’il y a bien une question qui ne m’intéresse pas (ou plus) du tout, c’est celle-là.

Parce que le temps passe et que nous devons regarder vers l’avenir.

En termes d’enseignement supérieur et universitaire, Charleroi est le lieu de tous les possibles.

La singularité de Charleroi, aujourd’hui, c’est que tous les acteurs s’unissent progressivement pour construire un modèle nouveau, une offre nouvelle. 

Dans une perspective de long terme, cela peut conduire à des résultats très ambitieux. Les universités et hautes écoles de Belgique francophone ne doivent pas se faire concurrence entre elles. 

A l’heure de l’internationalisation des parcours, leurs vrais concurrents sont à l’étranger.

Nos écoles et nos universités doivent s’unir pour être compétitives, ensemble. 

Le terreau de ce rassemblement peut et doit être Charleroi.

C’est précisément parce que notre ville n’a pas de vieille tradition historique d’enseignement universitaire, qu’elle peut être le creuset dans lequel, sur le temps long, une offre d’enseignement interuniversitaire va pouvoir se constituer.

C’est vers l’avenir que Charleroi doit se tourner. Et bâtir, au départ du renouveau qui éclôt en ce début d’année académique 2023-2024, pour devenir, un jour, l’un des pôles majeurs de notre future grande université de Belgique francophone.

Terminons sur un clin d’œil.

L’Université de Californie aux États-Unis (https://en.wikipedia.org/wiki/University_of_California) compte plus de 285 000 étudiants qui étudient sur dix campus différents situés dans le Golden State : Berkeley, Los Angeles, Davis, San Francisco, Santa Cruz, Merced, Santa Barbara, Irvine, San Diego, Riverside.

C’est l’une des universités les plus prestigieuses au monde. Et elle s’est construite progressivement. 

Et si nous prenions exemple sur l’Université de Californie pour construire, chez nous, l’Université de Wallifornie, répartie sur les campus de Bruxelles, Charleroi, Louvain-la-Neuve, Liège, Namur, Mons, Gembloux, Tournai… ? 

Charleroi y trouverait tout naturellement sa place, aux côtés de ses villes-sœurs. Après tout… N’est-ce pas au pied de nos terrils que se trouve Carollywood ? 🙂

Allez. Pourquoi pas ? On sait de toute façon que ça prendra du temps. On raisonne sur le temps long. Mais on peut rêver un peu en cette rentrée académique de tous les possibles.

Bonne année à tous les étudiants carolos, qu’ils étudient à Charleroi ou ailleurs !

Vive les études supérieures et universitaires ! Vive l’Université de Wallifornie ! Et surtout… plein succès à celles et ceux qui feront vivre le Campus UCharleroi !

Ces articles peuvent vous intéresser

Fête de la musique

Fête de la musique

Une centaine d'événements musicaux vont faire résonner la ville de Charleroi durant cinq jours (du 19 au 23 juin). La musique sera célébrée dans tous les recoins de la ville et dans des lieux culturels qui permettront d'aller au plus proche du public carolo. Pour bien...

Livre ou verre : les prochains évènements

Livre ou verre : les prochains évènements

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, « Livre ou Verre », situé dans le passage de la Bourse, est une adresse pour le moins originale. Comme son nom l’indique, c’est un café où l’on peut non seulement lire en buvant un verre mais également acheter le livre....

.printfriendly a { background: white !important; padding: 0.5em; margin-bottom:2em; -webkit-border-radius: 2px; -moz-border-radius: 2px; border-radius: 2px; }