Pollution visuelle : les enseignes obsolètes dans le viseur

21 décembre 2016

charleroi-pollution-visuelle-enseignes-commerciales-obsolètes

charleroi-pollution-visuelle-enseignes-commerciales-obsolètes

L’amélioration du paysage urbain passe notamment par la lutte contre les différentes formes de pollution visuelle.

Dans ce cadre, la Ville de Charleroi a entamé, il y a deux ans, une vaste réflexion portant sur un espace public plus apaisé, plus cohérent, un cadre de vie véritablement qualitatif. Cette volonté s’inscrit dans la continuité du renouveau urbain envisagé dans les 5 districts et parallèlement au travail de reconstruction de l’image de la Ville via une nouvelle identité graphique ainsi que des chartes enseignes-terrasses.

Conformément à ce positionnement, avec ma collègue Ornella Cencig, Echevine en charge de l’Urbanisme, nous avons décidé de franchir une étape supplémentaire dans la lutte contre les enseignes commerciales obsolètes. En effet, il arrive encore trop souvent que ces enseignes restent accrochées aux façades alors que les commerces sont vides, voire transformés en maison d’habitation. Pour enrayer ce phénomène, un marché public de 45.000 euros désignant un prestataire extérieur chargé de procéder à l’enlèvement des enseignes a été attribué par le Collège Communal ce 20 décembre 2016.

Ce dispositif permettra, en l’absence de réaction du propriétaire de l’enseigne, de prendre des mesures « d’office » d’enlèvement qui lui seront facturées. Rapide et efficace, la mesure n’interviendra cependant qu’au terme de la procédure réglementaire.

Nous inscrivons donc l’attribution de ce marché dans la continuité des dispositions entreprises dans leurs secteurs de compétence respectifs pour le renouvellement urbain carolo. « S’il est important d’éliminer les chancres urbains comme nous l’avons fait notamment avec la démolition des parcovilles, il est tout aussi nécessaire d’éradiquer certaines nuisances visuelles qui renvoient une image d’abandon, de laisser-aller. La qualité de vie et le développement des quartiers dépendent en effet de la présence de commerces attirants et d’un mobilier en harmonie avec le contexte urbain. Cette nouvelle mesure s’inscrit dans la philosophie de l’opération Vauban qui a déjà permis d’améliorer considérablement l’état des trottoirs, des routes et du logement à la Ville-Haute».

L’article de presse ci-dessous :

presse-enseignes-obsoletes

 

Ces articles peuvent vous intéresser

Plan Places : La Place Matteoti à Jumet fraîchement inaugurée !

Plan Places : La Place Matteoti à Jumet fraîchement inaugurée !

Bonne nouvelle pour la place Matteoti de Jumet, les travaux de rénovation de cet espace public sont terminés ! L’inauguration de la place Matteoti marque le coup d’envoi d’une longue série de places rénovées dans tous les quartiers. Un plan places qui se compose de...

Une question ? Contactez-moi !