gilly-chaussee-fleurus

Gilly – Chaussée de Fleurus

16 août 2017

gilly-chaussee-fleurus

Les travaux de rénovation de la Chaussée de Fleurus à Gilly avancent à grands pas.

Les trottoirs ont été complètement démolis sur toute une partie de la chaussée et les nouvelles bordures commencent à être posées.

Un peu d’archéologie gillycienne : on a retrouvé des billes de chemin de fer sous les couches d’asphalte.

Les rails du tram ont disparu, mais les billes sont toujours bien là. Les précédentes rénovations ont ajouté des couches au revêtement existant.

Dans le cas de ce chantier, le terrassement sera réalisé en voirie (une demi-chaussée à la foi) et assurera une rénovation complète des coffres (fondations) de la chaussée.

Ces travaux sont gérés par la Direction des Routes de Charleroi de la Wallonie (la N29 est une voirie régionale), mais la Ville a décidé de prendre en charge le coût de la rénovation des trottoirs, compte tenu de l’état de dégradation de ceux-ci. Tout profit pour les personnes âgées, les poussettes et les PMR.

Un beau chantier, très attendu, dans l’un des secteurs de Gilly qui en a le plus besoin.


Ce lundi 21 novembre 2016, le Conseil communal de Charleroi a approuvé la convention avec la Wallonie en vue de rénover la Chaussée de Fleurus à Gilly.

 

Qui gère ce dossier ?

La chaussée de Fleurus à Gilly est un tronçon de la N29, une voirie régionale qui va de Charleroi à Gembloux (et au-delà jusque Jodoigne et Tirlemont).

S’agissant d’une voirie régionale, elle ne relève donc pas de la compétence de la Ville de Charleroi en tant que telle.

 

La Ville de Charleroi n’a donc rien à dire ?

Pas exactement.

Dans la mesure où cette voirie traverse son territoire, la Ville de Charleroi est évidemment consultée, afin d’assurer une mise en oeuvre optimale des projets de la Wallonie.

Mais il n’en reste pas moins que les travaux et les procédures préparatoires (marché et permis) sont menés par le Service Public de Wallonie. La Ville de Charleroi paye une petite partie (remplacement du revêtement des trottoirs) mais elle n’est pas directement à la manœuvre.

 

De quel type de travaux s’agit-il ?

La Wallonie a pris la décision de rénover la chaussée en elle-même. La Ville a profité de cette occasion, et de cette bonne nouvelle venue de la Région, pour proposer de financer la rénovation des trottoirs, de manière à pouvoir bénéficier d’une rénovation complète.

Toutes les personnes qui ont emprunté les trottoirs de la chaussée de Fleurus avec une poussette, une chaise roulante, ou les bras chargés de commissions, savent à quel point ceux-ci sont dégradés.

La convention approuvée par le Conseil communal lors de sa séance du 21 novembre 2016 concerne les modalités de cette prise en charge.

 

Où en est le projet à ce stade ?

La Wallonie a maintenant franchi les étapes les plus importantes (demande de permis, passation du marché public) et sera bientôt en mesure de lancer ce chantier.

 

Les travaux ne sont donc pas pour tout de suite ?

Les travaux démarreront dans le courant de l’année 2017, selon le calendrier de chantier qui sera défini par la Wallonie.

 

Comment serons-nous prévenus de l’organisation des travaux ?

Dès que tous les éléments seront réunis pour que les travaux puissent démarrer, la Ville et la Wallonie organiseront de concert (avec toutes les autres parties prenantes : TEC, Police, entreprise de travaux publics, impétrants), une séance publique d’information en vue de donner les informations les plus précises sur le phasage du chantier, et les points de contacts au sein des différents services administratifs chargés du suivi du dossier.