charleroi-rue-degradee

FAQ – C’est incroyable ! Ma rue est complètement dégradée, et il n’y a pas de travaux prévus… Alors qu’on rénove la rue voisine. Qui n’a presque rien !

Ville de Charleroi – Plan Routes – Rénovation – Chirurgie lourde – Lifting – Trottoirs – Chantier

 

Je suis très souvent interrogé au sujet des critères sur lesquels la Ville de Charleroi se base pour arrêter ses plans de rénovation de voirie.

Beaucoup de riverains râlent parce que leur rue n’est pas en bon état.

Et leur colère ne fait que croître quand ils apprennent qu’on va rénover la rue voisine, qui est – certes – un peu dégradée, mais quand même beaucoup moins que la leur !

Le mécontentement est très compréhensible.

Voici quelques éléments d’explication.

 

Un chantier n’est pas l’autre

Toutes les rues ne nécessitent pas le même traitement.

En fonction de l’état et des caractéristiques de la rue (qualité des fondations, type de revêtement, absence ou vétusté du système d’égouttage, etc.), le diagnostic posé sera très variable.

Un peu comme en chirurgie esthétique, on peut considérer que certaines rues ont besoin d’une chirurgie lourde, alors que d’autres peuvent se contenter d’un lifting.

 

Chirurgie lourde

Dans une série de cas, il faut sortir la grosse artillerie. On n’a pas le choix.

  • Il n’y a pas d’égouttage.
  • Ou l’égouttage existant est tout à fait vétuste et pose de fréquents problèmes d’inondation.
  • Les fondations de la voirie ne sont pas bonnes.
  • Il faut revoir complètement la philosophie de la voirie, pour des questions de confort des usagers et pour une plus grande sécurité routière.

Bref, il nous faut un gros dossier. Qui nécessite une importante préparation :

  • D’importantes études techniques et administratives,
  • Un permis d’urbanisme,
  • La maîtrise sur l’ensemble du foncier (cession d’emprises et/ou expropriations),
  • Et un gros financement.

De manière générale, ces chantiers sont financés à parts égales par la Wallonie et par la Ville de Charleroi dans le cadre d’un mécanisme dénommé le Fonds régional pour les Investissements communaux (FRIC).

La liste des dossiers de chirurgie lourde financés par ce Fonds a été arrêtée par le Conseil communal de la Ville de Charleroi en 2013.

Outre la longue phase de préparation de ces dossiers, leur mise en oeuvre s’exécute également sur un temps long. Parce que les travaux à réaliser sont plus conséquents (terrassements, raccordement individuel des habitations au système d’égouttage, etc.).

 

Lifting

Toutes les voiries n’ont cependant pas besoin de subir des opérations de chirurgie lourde.

Certaines peuvent se contenter d’un simple « lifting ».

En résumé, si le gabarit de la voirie peut être maintenu en l’état, que les fondations sont bonnes, et que le revêtement (appelé « couche d’usure ») présente des signes de dégradation, on peut agir rapidement.

En pratique, on rabote le revêtement existant (sur 10 à 15 centimètres), on remet à niveau tout ce qui doit l’être (bordures, filets d’eau, avaloirs, trapillons, bouches-à-clé), et on pose un nouveau revêtement en asphalte.

C’est, en termes de gestion des finances publiques la manière la plus efficiente d’investir sur le réseau routier.

Attendez trop longtemps avant de remplacer le revêtement… Et c’est la garantie de devoir basculer du côté de la chirurgie lourde.

Une bonne gestion des deniers publics sur le long terme impose donc de disposer d’un programme équilibré, à la fois de chirurgie lourde, mais également – et c’est indispensable – d’un important programme de remplacement de revêtement (lifting).

 

En résumé

Si votre rue est plus dégradée qu’une rue voisine qui, elle, fait l’objet de travaux, c’est :

  • Soit parce qu’il s’agit d’une voirie régionale (la Ville de Charleroi s’occupe du réseau routier communal),
  • Soit parce qu’elle nécessite un traitement de chirurgie lourde et que les dossiers (plus complexes) sont en cours de préparation ou de validation,
  • Soit parce que, bien qu’une opération de lifting puisse suffire, après avoir consulté les impétrants (Ores, Proximus, Elia, SWDE, etc.), ceux-ci nous indiquent qu’ils doivent procéder à d’importants travaux de pose de câbles et canalisation. Il est donc souhaitable que les travaux en sous-sol soient réalisés avant la rénovation en surface.

 

Quelques chiffres…

Nous avons décidé, à la Ville de Charleroi de mettre sur pied un plan ambitieux de rénovation routière qui s’articule sur plusieurs années.

A titre d’exemple, le Plan Routes 2016, qui couvre la période de chantiers de mars 2016 à novembre 2016, s’élève à 14 millions d’euros.

  • 6 millions sont consacrés à de la chirurgie lourde ;
  • 8 millions sont consacrés à du remplacement de revêtement.